• Prologue Pénombre (avant sa sortie officielle !)

    Bonsoir à tous !

    Sur un coup de tête, j'ai tout à l'heure eu l'idée de traduire de l'anglais le prologue de Pénombre, le tome 5 du cycle 3, à paraître jeudi prochain !

    J'ai mis le temps, mais je suis tout de même parvenue à boucler cet article avant "Minuit" ;)

    Attention aux yeux, c'est un peu long, mais tellement captivant !

    Excellente lecture !

     

    Le vent balaya la lande, emportant avec elle l'averse passagère. L'herbe était détrempée et l'eau du ruisseau avait débordé. Au bord du lac, un blaireau se tenait accroupi, apparemment inconscient du vent glacial et de la pluie. Pendant un long moment, il scruta la surface de l'eau comme si elle pouvait lui monter autre chose que le reflet des nuages ​​gris. Il releva soudain la tête et regarda autour de lui.

    "Je suis venue." Une chatte au pelage noir émergea de derrière un affleurement de roches. Elle était à peine plus visible qu'une ombre. Elle était suivie par un matou gris-argenté, dont les yeux vert sélargissaient à mesure qu'il approchait du blaireau.

    "Pourquoi sommes-nous ici ?" La voix du félin était rauque, comme s'il ne l'avait pas utilisé depuis une longue période. Nous aurions pu être à l'abris dans une tanière bien douillette...

    "C'est vrai, Rivière" miaula la chatte. Qui a eu l'idée de nous entraîner ici par ce temps, même pas bon pour les renards?

    "Moi." Un troisième chat est apparu de derrière un buisson d'ajoncs. La lumière des étoiles brillait dans ses yeux ambrés. "Tu le sais très bien, Ombre. Nous devons prendre une décision."

    Ombre renifla : "Je n'ai pas à faire ce que tu me dis, Tonnerre."

    Tonnerre hocha la tête. "Bien sûr que non. Mais nous avons été convoqué par le danger qui menace nos Clans. Ils sont sur le point d'être perdue à jamais et c'est de ta faute, Minuit."

    Sa voix railla. Avant que Minuit puisse répondre, Rivière intervint : "Où est Vent ? Nous ne pouvons pas discuter de cela sans elle."

    "Je suis ici". La voix venait de plus haut sur la rivière. La fourrure brune était à peine visible sur la lande dont un rayon de lumière révèlait le rersant de la coline. Elle sauta en bas de la pente vers le lac, ses pattes touchant à peine le sol.

    "Pourquoi tremblez-vous tous comme les chatons perdus?" demanda-elle, un soupçon de moquerie dans la voix. C'est seulement un peu de pluie et le vent.

    Ombre ouvrit les mâchoires, mais Tonnerre l'interrompit : "Nous ne sommes pas habitués à vivre en plein air, Vent. Mais cela n'a plus d'importance. Nous devons savoir pourquoi Minuit a révélé les secrets des Clans."

    "Mais pourquoi nous ?" Rivière frissonna.

    Vent hocha la tête. "N'avons-nous pas plus important à faire ? Nous avons formé des Clans et les avons guidés durant les premières saisons. Ils ont une dette envers nous pour des lunes et des lunes depuis que nous marchons la forêt." 

    "Nous devons toujours veiller sur nos clans." murmura Tonnerre. C'est un danger comme nous n'en avons jamais fait face auparavent. Il se tourna vers le blaireau. "Minuit, pourquoi avez-vous dit nos secrets ?"

    "Sur les falaises de sable, j'ai rencontré Sol." commença calmement Minuit. "C'était la première fois."

    "Et donnez-vous des secrets à tout étranger qui passe par ici ?" grogna Vent.

    "Tu ne vois pas que tu lui a donné le pouvoir des Clans ? le pressa Tonnerre.

    "La connaissance n'est pas toujours le pouvoir." lui répondit Minuit. Les Clans n'ont pas besoin de secrets pour se protéger. Intrus et solitaires resteront loin ; qu'ils la connaissent ou pas, la vie des Clans n'est pas pour eux."

    "Ce solitaire là n'est pas resté à l'écart." souligna Rivière, en lorgnant le blaireau.

    Les Clans n'ont pas besoin de se cacher, insista Minuit. Ou alors c'est qu'ils ne sont pas assez forts pour relever les défis de l'exterieur.

    "Mes guerriers peuvent relever n'importe quel défi." renchérit Vent.

    "Les défis ne nécessitent pas toujours d'avoirs des dents et des griffes aiguisées." dit le blaireau.

     

    Vent laissa échapper un sifflement. La fourrure de son cou était hérissée et elle sortit les griffes : "Ne me parle pas comme si j'était stupide ! Tu ne veux pas admettre que tu as fait une énorme erreur ! Il n'y aurait pas de problème dans le Clan de l'Ombre en ce moment si tu n'étais pas là !

    "Minuit se dandina d'une patte à l'autre. "Rentrez vos griffes, petits guerriers." Sa voix émi un grognement sourd. " Il est stupide de livrer bataille contre quelqu'un qui n'est pas votre ennemi."

     

    Vent tint bon, ne reculant que quand Tonnerre posa sa queue sur son épaule : "Se quereller ne nous aidera pas." miaula le chef du Clan du Tonnerre. "Les secrets sont révélés. Nous devons décider de ce que nous allons faire maintenant pour aider nos Clans."

    Rivière secoua la tête. "Eh bien, je ne sais pas."

    "Moi non plus" dit Ombre en fouettant l'air de sa queue avec frustation.

    "Nous ne comprenons pas." miaula Tonnerre, rencontrant le regard de Minuit. "Nous avons partagé nos secrets avec vous, et vous avez fait beaucoup pour nos Clans. Pourquoi voudriez-vous les détruire comme ça ?"

     

    Avant qu'il eut fini de parler, le vent se leva et les chats-étoilés commencèrent à s'estomper, emporté comme la brume. Minuit les regarda jusqu'à ce que leurs silhouettes fragiles aient disparu et que la lueur des étoiles fut éteinte.

    Un chat émergea alors de derrière un buisson après un coup de vent, quelques longueurs de queue plus loin : un matou sans poil, dont les yeux aveugles étaient exorbités.

    "Tu as entendu Roc ?" demanda Minuit.

    Celui-ci hocha la tête : "Je savais que les chefs de Clan seraient mécontents que tu te confie à Sol. Mais tu n'avais pas le choix. Le pouvoir des Trois est à venir, et les Clans doivent être prêt..."

     

     

    Voilà, j'espère que ça vous a plu ! N'hésitez pas à donner votre avis et vos impressions dans les commentaires et je vous donne rendez-vous dans tous les cas la semaine prochaine pour un compte rendu détaillé du livre tant attendu :)

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :