• Avant première !

    Bonsoir à tous !

    J'ai dénicher pour vous le prologue d'Exil,  24h avant sa sortie officielle en France. Régalez-vous !

     

     

    "Voleurs de proies! C'est notre territoire." un matou gris cracha ces mot .

    Sa fourrure était hérissée et ses babines etaient retroussés un grognement éclata dans sa gorge. Son regard ratissait le groupe de chats qui étaient accroupis au-dessous de lui, sur le chemin escarpé. Leurs griffes étaient dégainées et leurs yeux étaient brillants et affamés. L'un d'eux portait un lapin mou qui pendait à ses mâchoires.

    «Notre territoire et nos proies"... Un chat argenté et tigré lui jeta un regard insolent.

    "Si c'est votre territoire, pourquoi n’y a-t-il pas de frontières marquées ? Les proies d’ici appartiennent à tous les chats "

    « ce n’est pas vrai et vous le savez ».

    La chatte noire se trouvait près de l'épaule du mâle le gris, sa queue bat-tante .

    «Partez maintenant! »

    Du coin de sa bouche, elle ajouta d’un faible miaulement : « Roc, nous ne pouvons pas combattre. N'oubliez pas ce qui est arrivé la dernière fois. »

    « Je sais, Nuit."

    Sur l'autre côté du rocher une chatte trigrée brune énorme s’avança vers l'avant.

    «Avance un peu plus ta patte et nous allons vous arracher la fourrure» ,rugit un chat.

    Roc lui toucha à l'épaule avec l'extrémité de sa queue.

    « Stable, talon » le mit il en garde, Réglons cela sans se déchirer la fourrure si nous le pouvons. Sentier ! Roc convoqua un petit chat tigré avec une chiquenaude de ses oreilles : Retourne à la grotte, rapidement, dit leur que les envahisseurs sont de retour. »

    « Mais!»

    Sentier était de toute évidence réticents à quitter son ami quand les énemis les surpassaient déjà.

    « Maintenant! » cria Roc.

    Sentier tourna et s’enfuit par le chemin d'accès. Le soleil allait vers le bas. Les roches projetaient de grandes ombres sur le sol rugueux, coloré de rouge comme le sang. Le faible bruit d'eau tumultueuses a brisait le silence et du ciel vint le cri rude de faucon. Rock miaula : "Retournez en arrière et trouvez un autre endroit pour chasser."

    "Qui va nous y obliger ?" ricana le chat argenté et tigré.

    «Essayez de rester ici, et vous verrez», siffla Talon.

    La patrouille de Rock se pressa à côté de lui, bloquant le chemin. Mais les intrus se placèrent en éventail, sur les rochers de chaque côté, Roc accroupi, tendit ses muscles. Il se battra s'il le fallait, en dépit de ce qui avait arrivé la dernière fois.

    "Stop!"

    Un chat brun tigré se fraya un chemin à travers patrouille de Roc s’approchant du front des envahisseurs. Son museau était gris avec l'âge, ses muscles étaient encore nerveux et puissant et il se tenait la tête haute

    «Je suis Conteur des Pointes rocheuse, soigneur de la Tribu de l'eau vive," annonça-t-il. Sa voix résonnant sourdement sur les rochers. "C'est notre territoire, et vous n'êtes pas les bienvenus ici."

    « Un territoire appartient seulement aux chats qui peuvent se défendre», répliqua le chat tigré et argenté.

    "Rappelez-vous comment nous vous avons chassés, avant le temps de l'eau glacée?" grogna Conteur, Nous allons faire la même chose, sauf si vous partez maintenant."

    Le matou argenté plissa les yeux. "Nous, chassés? Ce n'est pas la façon dont je m'en souviens »

    «Nous avons choisi de partir", ajouta une chatte brun et blanc de l'endroit où elle était accroupit au-dessus d'un rocher. "Nous avons trouvé un meilleur endroit pour passer la saison des feuilles nues, avec plus de proies. Et maintenant, nous avons choisi de revenir,»

    Le chat tigré fouetta l’ai de sa queue. "Les excuses d’un chat maigre et ne vont pas nous arrêter." Il sortit ses griffes, en grattant la pierre.

    "La tribu de l’eau vive a toujours fait sa maison dans ces montagnes," miaula Conteur, «Nous...-" La fin de sa phrase fut perdu dans le hurlement de fureur d'une chatte brun l'un blanc, elle se lança sur un chat du rocher et fixa ses griffes dans l'épaule de Nuit. Le mâle tigré poussa un cri terrible et s'élança sur Roc. Comme Roc roula sur le dos, griffant son agresseur, l'air était rempli des cris des chats luttant. Loin au-dessus, les chats de la tribu de chasse éternelle regardaient, impuissants.

    Voila, ça donne une petite idée de ce qui va se passer ensuite ! Vivement demain !

    Avant première !

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :